Ecrivains pour la Paix
Aujourd'hui nous sommes le : | Version actuelle du squelette V3.0.2 |
Accueil du site » UN AUTEUR POUR LA PAIX ET DANS LA PAIX » L’interview d’Olivier FURON-BAZAN, membre d’honneur de (...)
L’interview d’Olivier FURON-BAZAN, membre d’honneur de l’UNIEP Enregistrer au format PDF
Date de publication : mercredi28 janvier 2009, par Gervais de Collins Noumsi Bouopda

Chers auteurs dans la Paix , bonjour. Nous recevons en ce jour dans notre rubrique un auteur dans la Paix et pour la Paix , l’imminent auteur français Olivier RURON- BAZAN, membre d’honneur de l’UNIEP.

MINI- BIOGRAPHIE D’OLIVIER FURON- BAZAN (Par NOUMSI BOUOPDA, Poète camerounais).

Né le 21 mars 1939 à Paris, Olivier FURON- BAZAN, est une véritable bibliothèque de l’histoire. Tête bien faite, cet homme multiple s’est essayé dans plusieurs domaines d’activités : le sport, l’armée, l’enseignement, le journalisme et l’écriture etc. Récipiendaire de la médaille d’or de la Jeunesse et des Sports en 1976, les titres de Chevalier des Palmes académiques (1963) et des Arts et Lettres (2007), les Iris du Fair Play et de la Lutte contre la Violence lui seront ensuite décernés. Connu pour ses grands reportages journalistiques, il a parcouru plusieurs médias français, remportant tour à tour de nombreux prix parmi lesquels le Prix des Écrivains Sportifs (Prix TRISTAN BERNARD) en 1968. Devenu Conseiller, puis Directeur littéraire aux Editions Arts et Voyages (Bruxelles) et Dargaud et chez GAMMA (Liège) et ERASME pendant une dizaine d’années, il a pu ainsi, par ses fonctions publier un grand nombre d’écrivains et journalistes de talent. Ce récipiendaire de la Croix de Vermeil du Mérite et Dévouement Français en 2007 a roulé sa bosse pendant plusieurs années dans des nombreuses radios de la place française avant de rejoindre le poste de Conseiller Technique auprès du Président de la Chambre de Métiers du Morbihan Auteur d’une bonne vingtaine d’ouvrage dans des divers domaines, Olivier FURON- BAZAN a été récompensé en 2001 par le grand prix national de la poésie libre (MOULIN DE L’ECLUSE). En 2008, il crée la Société des Auteurs et des Poètes de la Francophonie et devient à la fin de la même année membre d’honneur de l’Union Internationale des Ecrivains pour la Paix (UNIEP). L’auteur du recueil de poèmes : LOVE A TOI (essai amoureux de poésie) Grand Prix de la Poésie Internationale Il CONVIVIO - Italie) en 2008 est avant tout un homme très sensible. Il désire se mettre à la disposition d’un monde malade, qui souffre chaque jour de ses plaies, de ses haines, de ses crimes, de son égoïsme et de ses misères.

Olivier FURON, quels sont vos sentiments après votre nomination comme membre d’honneur de l’UNIEP ?

Je suis heureux pour cette désignation comme membre d’honneur de l’UNIEP. Depuis 1955, l ’Afrique m’a toujours intéressé. A cette époque, j’ai eu un correspondant d’une école des Frères à Bobo-Dioulasso. Olivier TRAORE avait le même âge que moi. Il est devenu instituteur. Ses lettres furent les premières à me faire comprendre que l’Afrique avait besoin d’être aidée. J’ai eu la chance d’être au contact directement avec les Africains lorsque je fus à Radio France Internationale en 1980 et à l’OCORA (1962)... Je souhaitais un poste en AFRIQUE ; Hélas, je n’ai pas eu l’accomplissement de ce rêve de journaliste....Cette désignation est un double plaisir car je souhaite développer la culture de la langue française. Personnellement, je souhaite que je vais pouvoir fournir mon aide bien modeste.

En 1962, l’auteur français René DUMONT pensait que « l’Afrique noire est mal partie ». Au regard de la situation de l’Afrique aujourd’hui, avait –il raison ?

René DUMONT est un grand visionnaire. Ses connaissances du monde Africain sont immenses. C’est un humaniste et un passionné. Depuis son ouvrage "L’Afrique Noire est mal partie" (1962), rien ou presque n’a changé. La misère est encore plus grande. Le continent est abandonné à son sort. Je pense que les responsables des grandes nations ont pris les problèmes à l’envers notamment dans les secteurs de l’économie. Pour une petite minorité d’africains, on a créé des richesses mais on laisse mourir l’ensemble de la société dans la plupart des pays. Les inégalités sont intolérables. Certains organismes - le FMI NE FAIT RIEN pour la prospérité mais bien au contraire il appauvrit par la mise en place d’une politique usurière. Je pense que le plus important serait de mettre en place une véritable politique de la femme. Le respect des femmes n’est pas seulement une obligation morale mais un impératif économique. L’Afrique ne s’en sortira pas si elle continue à refuser à la majorité des femmes un minimum d’instruction, des moyens également de production mais également un statut social. Disons le clairement sans émancipation des femmes ; il n’y aura pas de vraie démocratie. René DUMONT évoquait le problème de la démographie. En Afrique, cette explosion démographique est générale et urbaine avec le développement des maladies. C’est la survie de tout un continent qui se pose. La dégradation de l’environnement et dilapidation des richesses du continent devraient faire réfléchir les hommes... La politique agricole est inexistante et ce ne sont pas les projets des associations qui solutionneront les problèmes. ... Tout est à revoir et à réétudier pour que ce continent ne soit pas rayé de la carte. Pourquoi enrichir une petite minorité au détriment d’une société africaine ....pourquoi entretenir ce climat de pauvreté, de mettre parfois le feu en faisant des ethnies et des religions seules responsables ? Les intérêts de quelques privilégiés sont protégés comme d’ans d’autres pays les trafics de drogue sur le continent américain... Tout ceci se retournera contre ces quelques mauvais démons. Il est souhaitable de faire un ménage car l’Europe elle-même en fermant les yeux se condamnent elle-même

Les écrivains peuvent –ils venir au secours de l’Afrique et du monde qui souffrent ?

C’est possible que les écrivains fassent avancer les choses. La révolution se fera grâce à de nouveaux moyens comme INTERNET mais l’AFRIQUE en demeurant pauvre sur le plan de l’éducation même voire inexistante, il faudra plusieurs générations avant une prise de conscience. N’est-ce pas la raison majeure de certains dirigeants de noyer le poisson pour mieux régner et dilapider ce continent. Alors nous pouvons évoquer et détourner les peuples des vrais motifs des politiques d’émigration ? Je pense que les écrivains et les journalistes ont un rôle à jouer en informant le public mais en attaquant leurs reportages sous d’autres angles sinon tout restera lettres mortes et la catastrophe pour l’Afrique sera une réalité dans les vingt ans qui viennent. En bref, Il faut dire la vérité. Ne PAS AVOIR LA LANGUE DE BOIS et conserver son esprit humaniste et indépendant.

D’aucun disent que vous rêvez un peu beaucoup et que la paix ne devrait jamais exister dans le monde de manière durable. Que dites-vous ?

Il est facile de parler de doux rêveur une personne qui dit la vérité et dont l’honnêteté est respecter. Non, ce n’est pas parce que j’écris que le mot PAIX doit être supprimer de tous les dictionnaires...je pense que ceux qui pensent que la paix est possible dans le monde sont des utopistes et des rêveurs car il y a tellement de choses à dire et à écrire que nous sommes dans une véritable TOUR DE BABEL où le fil d’Ariane est perdue depuis déjà trop longtemps... Essayez de réfléchir sur le monde et ce qui existe autour de nous ; On se bat contre la drogue, on dit lutter contre les maladies et le SIDA notamment, on évoque un environnement sur la planète en danger. Et que faisons-nous ! On massacre les forêts, on construit sans se soucier de la moindre politique sérieuse, on dépense sans compter pour souvent réaliser des "mirages". En AFRIQUE les barrages etc... Je pense que le manque de bon sens est d’actualité....

Pouvez- vous mettre à la dispositions de nos visiteurs l’extrait d’un texte pacifique de vous ?

La Paix. (Texte écrit en 2008) et primé dans différents concours de poésie.

La Paix

Un magicien s’était déguisé à la foire du Trône,

Il chantait sa déprime et pratiquait l’aumône

En criant toute son utopie et le sens irréel

Du mot PAIX pour se conforter dans le surréel.

Un clown, au visage triste déclara que l’union

N’était qu’une hypocrisie et un mensonge,

Traversant les siècles tel un mauvais songe,

Le mot PAIX ressemblait maintenant à de la fiction !

Un trapéziste, tout muscle tendu, en véritable équilibriste

Songeait à ce globe qu’il maîtrisait non sans hésitation.

C’était la vision de la paix et d’un monde de tentation

Où la colombe et l’olivier étaient surréalistes.

Un promeneur solitaire découvrait la foire du Trône,

Il réclamait sentence contre l’homme prédateur,

Toujours aussi intolérant que provocateur :

La guillotine est l’unique moyen que je prône

Un philosophe a dit au poète de la FOIRE du TRÔNE

La paix éblouit comme la guerre fascine

L’être humain est un prédateur qui dessine

Son jardin paradisiaque à l’automne.

Quels sont vos souhaits pour l’année 2009 ?

Pour l’année 2009, je souhaite que les hommes soient plus sérieux et qu’ils fassent encore plus d’efforts pour éviter les guerres. Que 2009, soit une année de paix ; Hélas, ISRAEL ne donne pas l’exemple. L’affaire Palestine devient éternelle... C’est dommage…

Interview réalisée par la rédaction de l’UNIEP.


1 message

Recherche

Derniers sites

  • Le blog de Gervais de Collins Noumsi Bouopda
    Les derniers billets du blog de Gervais de Collins Noumsi Bouopda.
  • Le site de Contantin Frosin
    René Bonnet de MURLIVE dit de lui : « Au Professeur d’Université Constantin FROSIN, Universitaire Eminent, Premier (...)
  • Le site de Joseph Ouaknine
    écrivain, nouvelliste, poète, peintre, webmaster, scénariste, éditeur, membre adhérent de la SGDL, scénariste chez TNT, (...)