Ecrivains pour la Paix
Aujourd'hui nous sommes le : | Version actuelle du squelette V3.0.2 |
Quelques hommes qui ont marqué l’histoire de l’humanité Enregistrer au format PDF
Quelques hommes qui ont marqué l’histoire de l’humanité
Date de publication : samedi27 décembre 2008, par Gervais de Collins Noumsi Bouopda

II- Module 02.Quelques hommes qui ont marqué l’histoire de l’humanité

(Source : Wikipédia)

1- Martin Luther King

Le révérend Martin Luther King Jr est un pasteur baptiste afro-américain né à Atlanta (États-Unis) le 15 janvier 1929 et mort assassiné le 4 avril 1968 à Memphis. Militant non violent pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis, pour la paix et contre la pauvreté, il organise et dirige des actions tel le Boycott des bus de Montgomery pour défendre le droit de vote, la déségrégation et l’emploi des minorités. Il prononce un discours célèbre le 28 août 1963 devant le Lincoln Memorial à Washington durant la marche pour l’emploi et la liberté : « I have a dream » (J’ai un rêve). Il est soutenu par John F. Kennedy dans la lutte contre la discrimination raciale ; la plupart de ces droits seront promus par le « Civil Rights Act » et le « Voting Rights Act » sous la présidence de Lyndon B. Johnson. Martin Luther King devient le plus jeune lauréat du prix Nobel de la paix en 1964 pour sa lutte non violente contre la ségrégation raciale et pour la paix. Il commence alors une campagne contre la guerre du Viêt Nam et la pauvreté, qui prend fin en 1968 avec son assassinat offciellement attribué à James Earl Ray, dont la culpabilité et la participation à un complot sont toujours débattues. Il se voit décerner à titre posthume la Médaille présidentielle de la liberté par Jimmy Carter en 1977, la médaille d’or du Congrès en 2004, et est considéré comme l’un des plus grands orateurs américains1. Depuis 1986, le Martin Luther King Day est un jour férié aux États-Unis

2- Mohandas Gandhi

né à Porbandar, Goujerat le 2 octobre 1869, mort à Delhi le 30 janvier 1948, était un dirigeant politique, guide spirituel important de l’Inde et du mouvement pour l’indépendance de ce pays. Il est communément connu et appelé en Inde et dans le monde comme Mahatma Gandhi (du sanskrit, Mahatma : grande âme), voire simplement Gandhi ou Bapu (Père dans beaucoup de langues de l’Inde). Il a été un pionnier et un théoricien du satyagraha, la résistance à l’oppression à l’aide de la désobéissance civile de masse, le tout fondé sur l’ahimsa (totale non-violence), qui a mené l’Inde à l’indépendance. Gandhi a inspiré de nombreux mouvements de libérations et de droits civiques autour du monde et de nombreuses autres personnalités comme Albert Schweitzer, Martin Luther King, Steve Biko, le dalaï lama et Aung San Suu Kyi. Ses critiques importantes envers la modernité occidentale, les formes d’autorité et d’oppression (dont l’État), lui valurent aussi la réputation de critique du développement dont les idées ont influencé beaucoup de penseurs politiques. Gandhi a été reconnu comme le Père de la Nation en Inde, son anniversaire y est un jour férié. Cette date a été déclarée Journée internationale de la non-violence par l’Assemblée générale des Nations unies1. Avocat ayant fait ses études de droit en Angleterre, Gandhi développa une méthode de désobéissance civile non-violente en Afrique du Sud, en organisant la lutte de la communauté indienne pour ses droits civiques. À son retour en Inde, Gandhi organisa les fermiers et les travailleurs pauvres pour protester contre les taxes écrasantes et la discrimination étendue et porta sur la scène nationale la lutte contre les lois coloniales créées par les Britanniques. Devenu le dirigeant du Congrès national indien, Gandhi mena une campagne nationale pour l’aide aux pauvres, pour la libération des femmes indiennes, pour la fraternité entre les communautés de différentes religions ou ethnies, pour une fin de l’intouchabilité et de la discrimination des castes, et pour l’autosuffisance économique de la nation, mais surtout pour le Swaraj — l’indépendance de l’Inde de toute domination étrangère. Gandhi mena les Indiens lors de la célèbre opposition à la taxe sur le sel que fut la marche du sel en 1930. C’est aussi lui qui lança l’appel Quit India aux Britanniques en 1942. Il fut emprisonné plusieurs fois en Afrique du Sud et en Inde pour ses activités et passa en tout six ans de sa vie en prison. Adepte de la philosophie indienne, Gandhi vivait simplement, organisant un ashram qui était autosuffisant. Il faisait ses propres vêtements — le traditionnel dhoti indien et le châle, avec du coton filé avec un charkha (rouet) — et était végétarien. Il pratiquait de rigoureux jeûnes sur de longues périodes, pour s’auto-purifier mais aussi comme moyen de protestation.

3- Nelson Mandela

Nelson Rolihlahla Mandela, né le 18 juillet 1918 à Mvezo à l’est de la province du Cap (actuel Cap-Oriental), est un ancien président de l’Afrique du Sud et fut l’un des dirigeants de la lutte contre l’apartheid. En 1993, il reçoit avec le président sud-africain de l’époque, Frederik Willem de Klerk, le Prix Nobel de la paix pour leurs actions en faveur de la fin de l’apartheid et l’établissement de la démocratie dans le pays. Suite à ce combat et à celui qu’il mène actuellement contre le SIDA, c’est une personnalité écoutée, particulièrement en Afrique.

4- Mother Teresa

Mère Teresa est une religieuse catholique albano-indienne surtout connue pour son action personnelle caritative et la fondation d’une congrégation de religieuses, les Missionnaires de la Charité qui l’accompagnèrent et suivirent son exemple. Cela commença avec l’ouverture du ’mouroir’ de Kalighat (Nirmal Hriday) de Calcutta. Durant plus de 40 ans, elle consacra sa vie aux pauvres, aux malades, aux laissés pour compte et aux mourants d’abord en Inde tout en guidant le développement des Missionnaires de la Charité puis à travers son œuvre dans d’autres pays. Perçue comme un modèle de bonté et d’altruisme, son nom a été régulièrement évoqué dans la presse indienne et occidentale pendant la deuxième moitié du XXe siècle. L’œuvre des Missionnaires de la Charité continue à s’étendre rapidement et au moment de la mort de Mère Teresa représentait déjà 610 missions dans 123 pays incluant des hospices et des maisons d’accueil pour les hommes et les femmes atteints de la lèpre, du sida, de la tuberculose, des soupes populaires, des centres d’aide familiales, des orphelinats et des écoles. Le 19 octobre 2003, Mère Teresa a été béatifiée par le Pape Jean-Paul II à Rome


Recherche

Derniers sites

  • Le site de Diane Descôteaux
    N’hésitez pas à visiter le site de la poète canadienne pour en savoir plus...
  • Le blog de Gervais de Collins Noumsi Bouopda
    Les derniers billets du blog de Gervais de Collins Noumsi Bouopda.
  • Le site de Contantin Frosin
    René Bonnet de MURLIVE dit de lui : « Au Professeur d’Université Constantin FROSIN, Universitaire Eminent, Premier (...)